4 papillons sur une orchidée sauvage d'Occitanie

La biodiversité est l'ensemble des formes de la vie. Comme son nom l'indique, elle présente une grande diversité en fonction :

- du lieu géographique

- du milieu (sol, végétation, faune, climat, actions humaines..)

- des espèces

- des individus (cahque individu a son propre patrimoins génétique)

La biodiversité est ce qui permet à la vie de s'adapter et de se perpétuer car des liens complexes unissent les êtres vivants comme la collaboration, la prédation, les échanges.. et bien plus encore !  

Les plantes locales (ou sauvages) sont un maillon indispensable de cette biodiversité : sans elles la faune ne peut survivre. Les auxiliaires si précieux comme les abeilles sauvages (80% des abeilles), les papillons, les oiseaux, les hérissons... ont besoin d'elles comme protection, habitat, nourriture...

Elles sont décrites sous 3 noms :

👍  Les plantes indigènes : naturellement présentes sur notre territoire elles n'ont pas besoin de l'intervention humaine pour se reproduire, se développer, se nourrir, s'hydrater .. car elles sont parfaitement adpatées au milieu : sol, climat, faune et flore lorsque l'homme n'a pas profondément modifié ce milieu !  

👍  Les plantes endémiques :  ne se rencontrent que sur notre territoire. Du fait de la faible étendue de leur territoire (le nôtre) elles sont souvent les plus menacées. 

👍  Les plantes acclimatées : introduites chez nous depuis longtemps (depuis quelques dizaines à quelques centaines d'années, voire des millénaires comme le figuier par exemple), elles se sont adaptées et sont venues enrichir notre biodiversité.

👎  Les plantes acclimatées nuisibles : : certaines plantes importées ou se déplaçant par elles-même sont malheureusement nuisibles, invasives et envahisssantes c'est à dire qu'elles se multiplient très rapidement et prennent la place d'espèces indigènes tout en portant parfois un préjudice plus ou moins grave à la biodiversité locale (comme le Buddleia tristement surnomé "l'arbre à papillons" qui attire les papillons mais ne les nourrit pas et entrainne la mort des chenilles qui ne peuvent pas se nourrir des feuilles..)  

Les plantes cultivées n'en font donc pas partie, dans la mesure où sans interventions humaines elles ne se reproduisent pas sur notre territoire. 

Les principales causes de la dispartion des plantes locales :

- la déforestation

- les cultures intensives

- les intrants chimiques utilisés pour les cultures (biocides)

- l'artificialisation des sols : routes, parkings, constructions .. 

- la méconnaissance des planteurs qui privilégient les plantes    exotiques ou des espèces pratiques, le "béton vert" comme les  thuyas, lauriers en haies très pauvres en biodiversité et sur-  représentés

- la maltraitance des sols : laissés à nu, labourés, tondus  systématiquement, "nettoyés" donc appauvris..

- les pollutions : de l'air, de l'eau, de la terre.. 

- enfin les bouleversements climatiques sont un facteur aggravant. 

Nos plantes locales ne sont donc plus en mesure de se reproduire de manière naturelle, elles n'ont plus la place et les conditions nécessaires pour le faire. Au moins 30 à 40% d'entre elles sont en train de disparaître car si elles sont toujours visibles aujourd'hui, la future génération n'est pas en train de pousser .. et l'ensemble de la faune sauvage qui en dépend disparaît avec elles .. 

Quand avez-vous vu un vers luisant pour la dernière fois ?